Les bons gestes pour le développement durable
La vidéo au service du ramassage et du tri des déchets



Un petit garçon marche dans la rue et remarque une canette sur le trottoir. Il s’arrête devant, semble réfléchir. Que va t-il faire ? Taper dedans comme dans un ballon de foot ?
 
Pas très loin de là, une femme sort sa poubelle d’ordures ménagères et aperçoit sur le trottoir un emballage. Va t-elle l’ignorer ?

De l’autre côté de la rue, un homme sort de chez lui et s’apprête à laisser un micro-onde usagé sur le trottoir. Va t-il vraiment le faire ?

Il s’agit en réalité de l’histoire de la vie… de nos ordures, NOS ordures ménagères.





À la fin du XXème siècle, la quantité de déchets produits en France et à travers le monde a conduit à une prise de conscience sur leur traitement : les décharges à ciel ouvert et l’incinération sont des facteurs de pollution de l’air, des sols et des réserves souterraines.

Pour réduire l’incinération et l’enfouissement des déchets vecteurs de pollution, il a fallu trouver d’autres solutions pour nos ordures ménagères en terme de tri, de collecte et de traitement. Ainsi, certains matériaux polluants ont commencé à être extraits de nos poubelles grâce à l’émergence du tri sélectif qui a permis de créer une seconde vie à tout ce qui pouvait être recyclé (plastique, verre, papier, carton, métal, végétaux, vêtements, chaussures, ampoules, électroménager…). Le tonnage d’ordures ménagères dans les déchèteries a de ce fait été allégé.

Cette prise de conscience nous a amené à prendre en compte l’écologie au même titre que l’aspect social dans le développement économique, même si de nombreux efforts restent à faire : c’est ce qu’on appelle le développement durable. Pour rappel, « en 1992, le Sommet de la Terre à Rio, tenu sous l'égide des Nations unies, officialise la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. » (source Insee)


Le développement durable, c’est aussi les « bons gestes » du quotidien




Dans la plupart des collectivités, des équipes pédagogiques interviennent dans les écoles ou dans certains événements publics afin d’enseigner les « bons gestes » aux générations futures, et permettent par conséquent de diminuer le tonnage des déchets. 

En France, chaque habitant produit en moyenne 590kg par an, tous déchets confondus. Dans un département rural comme l'Orne, cette production est ramenée à 575kg par habitant, et 572kg par habitant sur la région de l'Aigle : des chiffres qui forcent à réfléchir sur nos modes de consommation. 






Le tri s’effectue à partir de 3 systèmes de collectes différents qui nous responsabilisent tous :


Le tri à la source
La femme qui sort une poubelle et qui remarque un emballage sur le sol, le ramasse finalement et le met dans sa poubelle aux déchets non recyclables.  Elle a un « bon geste ».

Il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver entre ce qui est recyclable et ce qui ne l’est pas. L’emballage qu’elle ramasse est un mélange de carton et de plastique collé, il n’est pas recyclable en l’état. En cas de doute, mieux vaut privilégier la destination des ordures ménagères, afin d’alléger le travail de ceux qui œuvrent à la valorisation de nos déchets.

Les déchets végétaux participent aussi au développement durable, et chacun peut les valoriser chez soi en créant du compost : on remet à la terre ce qui appartient à la terre pour rendre plus gourmand son potager et embellir son jardin. Il suffit de fabriquer ou d’acquérir un composteur, comme ceux que la Smirtom du Pays de l’Aigle propose à ses concitoyens.






La collecte par apport volontaire 

Le petit garçon ne tape finalement pas dans la canette vide. Il la dépose dans le container prévu à cet effet, c’est « un bon geste ». Chez nous, nous avons tous - ou nous devrions tous avoir - des poubelles facilitant le tri sélectif, et le moment venu faire un saut au container pour jeter le carton, le verre, le plastique, le papier.






Le tri en déchèterie

L'homme qui porte un micro-onde semble très tenté de le laisser sur le trottoir. Finalement, il se ravise et le portera à la déchèterie où un container est dédié au petit électroménager. Il a un « bon geste ». 

Ces dernières années, les déchèteries balisent et sécurisent de mieux en mieux les zones de dépôts afin de rendre le tri plus facile pour tous. Il est important de respecter chaque zone de dépôt afin d’éviter un tri supplémentaire dans les déchèteries, qui occasionne un surcoût pour les collectivités : les bons gestes engendrent des économies pour les collectivités, et donc pour nos portefeuilles !





Le développement durable, ce sont des hommes et des femmes 
Tout le monde connait Yann Artus Bertrand et son combat pour préserver la planète, en nous montrant à travers ses photos les dégâts causés par l’homme. 
Mais on connait beaucoup moins les personnes travaillant au tri dans les déchetteries, ou ceux qui font le ramassage. En général, nous retenons l’odeur des camions poubelles, le stress quand un camion bloque une rue à une heure de pointe… Pourtant, sans eux, nos villes et nos villages seraient beaucoup moins agréables à vivre.

Pour ramasser les 16 255 096 kg de déchets de la région de l’Aigle, 34 personnes travaillent tous les jours : des gens passionnés par leur travail, pour qui le tri n’est plus un mystère. S’informer un peu mieux pour optimiser le tri chez soi en amont, c’est participer un peu à leur travail, c’est collaborer à la valorisation des déchets pour s’inscrire dans le développement durable de notre planète. Générateur de nouveaux métiers et d’emplois, le développement durable contribue à écrire une nouvelle page dans l’histoire économique et sociale de nos pays.



« Ici, je trie, ici je vis »

La Smirtom du Pays de l’Aigle et de la Marche a souhaité réaliser une vidéo pour valoriser les bons gestes de tri, ainsi que les hommes et les femmes qui œuvrent dans l’ombre pour le maintien de la propreté dans nos villes et nos campagnes. Cette vidéo se veut pédagogique, mais surtout humaine. En effet, si le rapport d’activité de la Smirtom est rempli d’une mine d’informations permettant de voir l’ampleur des missions effectuées, quoi de mieux qu’un film suscitant l’émotion pour transmettre la prise de conscience que nous pouvons tous faire notre part, à l’image du colibri qui essaie d’éteindre l’incendie de sa forêt avec le peu de moyens dont il dispose ? Notre maison brûle ; chacun de nous peut faire sa part pour éteindre l’incendie. Merci à ceux qui œuvrent dans l’ombre pour la pérennisation de notre planète.

 

SMIRTOM - Présentation des compétences avec Chiffres from JPG Video on Vimeo.


« Ce rapport retrace les principales activités/services de la gestion des déchets à destination des usagers. Il reflète le travail engagé dans les domaines des collectes, de gestion des déchèteries, sans oublier les différentes mesures d’optimisation, de prévention et de communication mises en place pour réduire nos déchets ménagers et assimilés. Actions locales et nationales, qui pour 2015, permettent sur notre territoire d'enregistrer une nette baisse de 6,7 % (12 % avec les déchets verts) du flux de déchets ménagers et assimilés. Le résultat le plus spectaculaire est la tendance non démentie depuis plusieurs années d’une baisse des ordures ménagères résiduelles ( moins 12 % / 2010, soit moins 833 tonnes !). »

 
Article : Lugheka / SB



Du coté de chez nos clientsPresseMoteur, Action ...Focus NormandUn sapin en 2022Bientôt 10 ans ...>>

JPG-VIDEO.COM

Films pour le web
Films pour les salons professionnels
Films pour soutenir la force de vente
Films de formation
Captation vidéo
Contacter jpg video
Video d’entreprise
Les Services de JPG VIDEO

Secteurs d'activité

Industrie & BTP
Pharmacie et Labos
Assoc et Collectivités
Nature et Agriculture
Artisanat et TPE
Services et Communication
Commerces & Distribution
Transport & Logistique
Impression & Façonnage

Types de prestations

Evènement
Film de présentation
Clips Vidéo
Visite Audiovisuelle
Produit
Interview
Reportage
Corporate
Flat et Motion design
Tutoriel
Documentaire
Court Métrage

Infos Pratiques

Les mentions Légales

Contatez-nous

Tél : 02 61 67 02 90
Formulaire de Contact

Adresses:

Studio : Le Jarrier
61300 St Sullpice sur Risle
Bureaux : 3 rue JB Reveillon
ZI N°1 Ouest - 61300 L'Aigle